Passer son permis de conduire au Japon

Jun 28, 2017


Passer son permis de conduire au Japon

 

Le Japon est connu pour avoir un réseau solide de transports en communs, comme le système complexe de métro. Cependant il peut arriver un moment où avoir une voiture devient nécessaire, par exemple lorsque l’on doit transporter des choses lourdes, ou bien si on veut aller faire un tour à la campagne. Si vous voulez conduire au Japon il y a plusieurs options qui s’offrent à vous. Premièrement, si vous avez un permis international valide, ou un permis de conduire dans votre pays d’origine, vous pouvez l’utiliser directement, ou le convertir facilement en permis japonais. Si vous avez besoin d’apprendre à conduire, il y a deux façons de le faire; vous pouvez soit prendre un cursus long dans une école de conduite privée, ou rejoindre un camp de conduite accéléré. Vous pouvez aussi passer le test de conduite sans être passé par une école de conduite. Lisez cet article pour en savoir plus sur chaque option!

 

Qui peut candidater pour un permis de conduire?

 

Pour un véhicule standard à deux roues, toute personne d’au moins 16 est éligible. Pour les voitures standard, vous devez avoir au moins 18 ans. Vous devez aussi avoir une bonne vue, ce qui peut varier. Vous aurez aussi peut-être besoin de votre tampon personnel (Ikan / Hanko) pendant le processus d’application ( ce tampon est nécessaire pour tout un tas de procédures au Japon, comme ouvrir un compte en banque par exemple!)

 

Bien que ce ne soit pas obligatoire, un certain niveau de japonais peut-être requis car beaucoup de signalisations et informations sont en japonais. Les examinateurs et les professeurs ne parleront très probablement pas anglais.

Option 1: Conduire avec un permis international ou convertir le permis de votre pays d’origine.

 

Si vous avez déjà un permis de conduire valide que vous avez obtenu dans votre pays d’origine, il y a deux façon de faire.

 

La première est d’avoir un International Driving Permit (IDP) remis dans votre pays d’origine. Cependant, gardez à l’esprit que cette solution est temporaire. Si vous êtes “résident” au Japon, (non touriste) il est illégal de continuer à conduire avec un IDP. Par exemple, si vous rester au Japon pour une période prolongée (plus de 12 mois), ou si vous avez reçu une Alien Registration Card, vous être considéré comme résident; ainsi, vous devez obtenir un permis de conduire japonais.

La deuxième solution est de convertir votre permis de conduire étranger en permis japonais. Vous pouvez le faire en soumettant un formulaire au bureau de la Japan Automobile Federation (JAF). Cela pourra être suivi de plusieurs tests pour vérifier votre éligibilité. Plus d’informations peuvent-être trouvées sur le site de la JAF (http://www.jaf.or.jp/e/switch.htm).

 

Si vous n’avez pas de permis de conduire valide, vous devrez passer par la case cours de conduite, comme un japonais lambda. En rejoignant une école de conduite, vous êtes exempt de test pratique, mais vous devez passer le test écrit organisé par le gouvernement.

 

Option 2: L’apprentissage de la conduite

 

Vous intégrez une école de conduite qui vous fournit des cours pratiques et théoriques (avec manuel). Vous pouvez faire coïncider vos cours avec vos horaires de travail; par exemple, il y a des cours du soir pour les personnes qui travaillent ou qui sont à l’école durant la journée. Vous avez besoin d’environs 60 heures de cours pratiques et théoriques pour avoir votre permis.

 

Avantages:

 

Vous pouvez aller en cours sur votre temps libre, même si vous avez prévu d’autres plans pendant la semaine.

Vous pouvez obtenir de l’expérience de conduite dans le secteur où vous habitez.

Vous pouvez apprendre à votre rythme (alors que vous pouvez être sous pression dans un camp de conduite).

Vous pouvez vous concentrer sur la conduite.

Si vous prenez des cours régulièrement, vous pourrez obtenir votre permis en minimum un mois.

Inconvénients:

 

Les cours de conduite sont chers, les camps proposent des offres tout compris (transports, nourriture, logement). En général une école de conduite vous reviendra à 300,000 yens.

Si vous n’êtes pas très motivé ni discipliné pour aller en cours régulièrement, votre période d’entraînement s’étalera sur de longues semaines.

Durant les périodes de pointe (été, vacances de printemps), il sera peut-être difficile de trouver des cours de libre aux heures que vous souhaitez à cause de la forte demande.

 

Option 3: Les camps de conduite

 

Si vous cherchez un moyen rapide et sûr d’obtenir votre permis, les camps de conduite sont votre meilleure option. Vous partez avec un groupe de personnes dans une zone périurbaine proche. Vous y resterez pour minimum deux semaines, ou jusqu’à ce que vous obteniez le permis. Cette méthode est très populaire car vous pourrez avoir le sentiment de passer des vacances tout en passant votre permis.

 

Avantages:

 

Le prix est moins cher que les écoles de conduite. En général les prix sont d’environs 200,000 yens ( incluant en général la nourriture, le logement et le transport).

 

Pendant que vous êtes au camp, vous prenez des cours toute la journée, mais vous pourrez aussi avoir des jours off et en profiter pour visiter la région.

Vous pouvez vous faire des amis.

La période d’entraînement ne pourra pas s’étirer, la date de fin est fixé à l’avance et certaines école ont une politique de non retour à la maison tant que le permis n’est pas acquis.

 

Inconvénients:

 

Vous avez besoin de pouvoir poser de longues vacances, ce qui n’est en général pas possible pour les gens qui travaillent.

Les camps sont d’avantages la cible des jeunes étudiants à l’université; si vous n’êtes pas de la même tranche d’âge, vous aurez du mal à vous intégrer.

 

Option 4: Passer le test sans entraînement.

 

Cette méthode n’est pas recommandée pour les personnes n’ayant aucune expérience de la conduite. Cependant, si vous avez déjà conduit (peut-être dans un autre pays) et que vous voulez un permis sans passer par les onéreux cours de conduite, passer seulement le test est parfaitement acceptable.

Vous pouvez vous rendre dans un centre d’examen de conduite (Les examens en anglais ne sont offerts que par de rares centres). Gardez à l’esprit que le taux de réussite est moins élevé que si vous passez par une école de conduite; il se peut alors que vous passiez plusieurs fois l’examen avant de le réussir. A moins d’avoir un terrain privé sur lequel vous pouvez vous entraîner, ce n’est peut-être pas rentable.

Quelques école de conduite à Tokyo pour les étrangers:

 

Koyama Driving School

http://www.koyama.co.jp/english.htm

FCA Driving School

http://www.fca-jp.com/english/#.WUaQuBOGPBI

Kiki Driving School

https://www.kikidrive.com/en/

 

Avez-vous trouvé votre voie pour conduire au Japon? Si vous n’avez pas encore trouvé, ne vous inquiétez pas! Les villes japonaises ont des transports en commun très développés, du métro en passant par le bus, vous pourrez vous rendre à peu près n’importe-où sans avoir besoin de voiture. Faire du vélo est aussi un moyen très économique et eco-friendly de vous balader en ville.

Si vous n’êtes pas satisfait des options proposées ci-dessus, n’oubliez pas que ne pas avoir de voiture est une option tout à fait viable au Japon!!

 

スポンサーリンク

LEAVE A COMMENT

Your personal information will only be used for inquiry response.

CATEGORY

OUR EVENT

OUR SERVICE

PICK UP

SPECIAL

Popular Articles

Recommended Articles